Le permis moto est-il plus facile si vous avez déjà le permis voiture ?

Modifié le - Par vincent@bretagnepolishauto.fr

Même si les permis voiture et moto sont distincts, nombreuses sont les personnes qui se questionnent sur la facilité d’obtenir ce dernier quand elles ont déjà le premier. Cette interrogation est parfaitement légitime, compte tenu des similitudes apparentes. Cependant, la réalité est beaucoup plus nuancée. Quelles sont les divergences durant l’apprentissage et l’examen ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Les compétences transférables du permis voiture au permis moto

Ayant déjà le permis voiture, vous maîtrisez les règles de circulation. Elles sont similaires pour les motos et les véhicules. En préparant le permis A, vous n’avez plus l’obligation d’apprendre les exigences de base à nouveau. Puisque vous connaissez le Code de la route, vous pouvez consacrer plus de temps à étudier la manipulation spécifique de votre engin.

Même si la manœuvre de votre moto nécessite une vigilance plus accrue, votre expérience de conducteur vous a préparé à l’importance de la sécurité routière. Cette conscience est une compétence précieuse qui permet de réduire les risques d’accident.

A lire aussi: Tout savoir sur le prix du permis 125

La conduite d’une voiture vous a également appris à anticiper différentes situations. D’après les moniteurs de la page Préparation Code, ce savoir-faire est transférable à la moto. La capacité à prévoir les actions d’autres usagers, dont les piétons, les cyclistes et les automobilistes, aide à garantir un maniement serein de l’engin.

permis moto voiture formation cours Code de la route examen théorique compétences réparation

Quelles sont les différences clés dans la formation et l’examen ?

Contrairement au permis B, l’enseignement théorique du permis moto se concentre davantage sur des considérations spécifiques à la conduite sur deux-roues. La sécurité routière, les équipements de protection et la mécanique de base y sont abordés. Sur le plan pratique, l’accent est mis sur la maîtrise et la navigation dans différentes conditions météorologiques et de circulation.

L’examen comporte des tests particuliers. On distingue l’épreuve du parcours lent qui vise à noter le contrôle à faible vitesse. L’évaluation sur la chaussée, quant à elle, prend en compte la capacité du candidat à rouler en sûreté dans des situations réelles.

La formation continue est une autre différence notable. Un enseignement de perfectionnement est requis tous les cinq ans pour maintenir le permis moto. Il se concentre sur le rafraîchissement des connaissances ainsi que l’apprentissage des nouvelles réglementations.

Les frais d’études et de l’examen pour le permis A sont par ailleurs plus élevés. Cette hausse est due aux équipements de sécurité nécessaires, aux heures de cours supplémentaires et aux coûts de l’évaluation elle-même. Vous devez donc établir un budget conséquent avant de vous engager. Pour obtenir des outils probants et une formation de qualité supérieure, il est recommandé de recourir à une auto-école ayant une bonne réputation.

Les challenges pour les détenteurs du permis voiture apprenant la moto

L’adaptation à la stabilité réduite est une difficulté majeure. Le maintien de l’équilibre sur un deux-roues demande une toute nouvelle coordination entre le corps et l’esprit. Les détenteurs du permis voiture doivent aussi s’habituer à une autre manière d’appréhender la route. Les motos étant plus petites et manœuvrables, elles offrent plus de liberté de mouvement, mais elles imposent en retour une vigilance accrue.

La conscience du danger est également plus aiguë. Sans la protection physique offerte par la carrosserie d’une automobile, les pilotes sont plus exposés. Ils sont donc obligés de faire preuve d’une plus grande prudence.

vincent@bretagnepolishauto.fr