Tarif carte grise 2023 : tout ce que vous devez savoir

Modifié le - Par vincent@bretagnepolishauto.fr

Le tarif de la carte grise, aussi appelé certificat d’immatriculation, est un sujet qui préoccupe de nombreux automobilistes. En 2023, plusieurs facteurs influencent le coût de cette démarche incontournable pour tous les propriétaires de véhicules.

Dans cet article, nous vous proposons de passer en revue ces éléments et de vous donner des exemples concrets pour mieux comprendre ce processus crucial.

Tarif carte grise 2023 tout ce que vous devez savoir

Les critères déterminant le prix d’une carte grise

Le calcul du tarif d’une carte grise repose sur plusieurs critères. Parmi eux :

  • la taxe régionale,
  • le type de véhicule,
  • la puissance fiscale,
  • les émissions de CO2,
  • l’âge du véhicule,
  • le domicile du demandeur.

La taxe régionale : le cheval fiscal au cœur du calcul

Le montant de la taxe régionale constitue une part importante du prix d’une carte grise. Cette taxe est définie par chaque région et exprimée en euros par cheval fiscal. Le cheval fiscal, lui-même, dépend de la puissance du moteur de votre véhicule.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un véhicule dit « propre » ?

Ainsi, plus votre voiture est puissante, plus le coût de la carte grise sera élevé.

Le type de véhicule

Le tarif de la carte grise varie également en fonction du type de véhicule. Par exemple, les voitures particulières, les camionnettes, les motos et les autocars n’ont pas le même prix. Les véhicules propres bénéficient toutefois d’une exonération partielle ou totale de la taxe régionale.

Les émissions de CO2

Depuis 2008, la France applique un système de bonus-malus écologique basé sur les émissions de dioxyde de carbone (CO2) des véhicules neufs. En conséquence, si votre voiture rejette une quantité importante de CO2, vous devrez payer une taxe supplémentaire, tandis que les véhicules peu polluants peuvent bénéficier d’un bonus.

L’âge du véhicule et le domicile du demandeur

Enfin, l’âge du véhicule et le domicile du demandeur influencent également le coût de la carte grise. Les véhicules de collection (plus de 30 ans) bénéficient d’un tarif réduit, tandis que les frais varient selon la région de résidence du propriétaire.

Exemples concrets : combien coûte une carte grise en 2023 ?

Pour estimer précisément le coût de votre carte grise, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne, comme celui proposé par le site service-public.fr.

Voici quelques exemples :

  • Pour une voiture particulière de 6 chevaux fiscaux, immatriculée dans la région Île-de-France et émettant 120 g de CO2/km, le coût sera d’environ 270 euros.
  • Pour une moto de 8 chevaux fiscaux, immatriculée en Auvergne-Rhône-Alpes et n’émettant pas de CO2, le tarif sera d’environ 200 euros.
  • Pour un véhicule de collection de 4 chevaux fiscaux, immatriculé en Bretagne, le coût s’élèvera à environ 50 euros.

Évitez les contraventions : mettez à jour votre carte grise

Ne négligez pas l’importance de votre certificat d’immatriculation. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, vous êtes dans l’obligation de présenter ce document.

Si vous ne pouvez pas le faire ou si votre carte grise n’est pas à jour, vous risquez une contravention de quatrième classe, soit une amende forfaitaire de 135 euros, pouvant être majorée à 375 euros et même atteindre 750 euros dans certaines conditions.

Pour éviter ces désagréments, assurez-vous que votre carte grise est toujours valide et conforme aux informations en vigueur. N’hésitez pas à utiliser les services en ligne pour faciliter vos démarches et calculer le tarif de votre carte grise en 2023.

vincent@bretagnepolishauto.fr